Les crises d’angoisse ne sont pas une fatalité.

Quand on fait une crise d’angoisse, une vraie, celle qui terrorise, où on pense que c’est notre dernier jour sur terre tellement c’est intense, notre plus grand peur c’est d’en refaire une autre.

C’est comme s’il y avait un avant et un après la crise d’angoisse : 
– avant, on ne savait même pas que ça existait, et en tout cas on n’avait pas conscience que ça pouvait faire aussi peur
– après, c’est comme si ça allait rester en nous pour toute notre vie, on guette le moindre petit signe : la gorge qui se noue, la respiration qui se fait de plus en plus courte et qui se coupe, le coeur qui bat tellement fort qu’on a l’impression qu’il va sortir de notre cage thoracique, la tête qui nous tourne jusqu’à l’évanouissement…

On se dit qu’on va vivre avec, que c’est comme ça, qu’on est angoissé et que c’est dans notre nature. On ne se sent pas compris dans notre mal-être, on nous dit que ça va passer et que ce n’est rien.
Mais ce n’est pas rien..

Et puis un jour, c’est tellement lourd qu’on a envie de passer à autre chose, de redevenir comme avant… avant ces crises d’angoisse qui sont une épée de damoclès qui plane au dessus de notre tête tous les jours.
Aujourd’hui, il y a des solutions qui existent pour sortir définitivement de ces crises d’angoisse.

A 20 ans c’est la Sophrologie qui m’a relevé de ces crises d’angoisses en me donnant des outils précieux, des images ressources pour m’aider au quotidien à vivre avec, et à gérer leur intensité.
A 40 ans, c’est la thérapie qui m’a aidé à trouver les ressources en moi, à me donner une sécurité intérieure, une confiance en moi et mes ressources, et qui m’a aidé à mettre ces angoisses derrière moi.

Les crises d’angoisses ne sont pas une fatalité : on peut sortir de ce schéma répétitif, et se décoller cette étiquette de « je suis une personne angoissée ».
Nous pouvons devenir une personne calme et sereine.

L’intention de ce message est de vous montrer la lumière sur le chemin du « c’est possible de devenir serein » même si on a passé une grande partie de sa vie avec des angoisses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s