Se préparer aux examens avec la Sophrologie

Le printemps approchant, c’est la saison des fleurs qui s’annonce, mais également celle des examens : le brevet pour les collégiens, le baccalauréat pour les lycéens, la validation de leur année pour les étudiants, mais également le passage des concours d’entrée dans certaines grandes écoles et les classes préparatoires, ou encore le passage d’un grand oral.

La période de préparation aux examens est, en règle générale, une période très stressante et fatigante, où la pression peut parfois être énorme.

En effet, l’examen est la porte d’entrée pour entamer un cycle d’études choisi en fonction de ce que l’on projette pour son avenir : il y a ainsi de forts enjeux pour la vie personnelle des étudiants, qui peut être une source de motivation mais aussi, une source de stress, d’anxiété, de peur de l’échec, de pression sociale, etc.

Beaucoup de facteurs de ce type semblent se concentrer pendant cette période et peuvent altérer la capacité d’apprentissage, ainsi que diminuer la confiance en soi et l’estime de soi.

Il est prouvé que l’anxiété est contre productive, puisqu’elle annihile nos capacités.

Le stress peut être une réelle cause d’échec pour certains élèves.

Par ailleurs, il s’avère que le stress chronique est affaiblissant : il découle d’une exposition prolongée et répétée avec l’agent stressant. 

Les hormones sont sécrétées sans interruption, et cela peut donc mener à l’épuisement de l’organisme.
Le stress chronique impacte fortement sur la bonne santé de l’organisme et il se répercute également sur l’état émotionnel, comportemental et cognitif : déprime, agressivité constante, fatigue émotionnelle, énervement, difficulté de concentration (pensées mobilisées sur l’agent stressant), troubles de la mémoire, anxiété exacerbée, émotivité, agitation, sommeil perturbé.

Une étude réalisée par OpinionWay dévoile qu’à cause du stress, six étudiants sur dix (dont une moitié de lycéens) déclarent souffrir de troubles du sommeil et qu’un grand nombre d’entre eux consomment pour s’en sortir des anxiolytiques. Un constat alarmant, d’autant que la prise de ce type de médicament peut entraîner des effets secondaires, voire, à la longue, une dépendance.

QUE PEUT APPORTER LA SOPHROLOGIE POUR SE PRÉPARER À UN EXAMEN ?
La sophrologie est d’une grande aide dans ces moments de tension et de pression intenses.

C’est une technique créée dans les années 60 par un neuro-psychiatre Alfonso CAYCEDO, et inspirée, entre autre, du yoga, de l’hypnose, et de la méditation, permettant de mieux gérer son stress et ses émotions.

Par l’action combinée de la respiration contrôlée, de la détente corporelle et de la visualisation, la Sophrologie propose des exercices adaptés à chaque personne selon ses besoins.

Les exercices vont permettre un relâchement physique et de fait, un relâchement mental : la détente mentale passe d’abord par la détente du corps.

Quant à la visualisation, elle va aider l’étudiant à construire une image positive de ce qui va se passer. Si les examens sont vraiment anxiogènes pour un étudiant ou un futur bachelier, c’est peut être parce qu’il a échoué par le passé à un examen, ou parce qu’il doute de ses capacités.

La technique de visualisation vise justement à donner l’information au cerveau que cela peut être autrement : elle vient transformer la croyance négative en croyance positive.

La Sophrologie est basée sur des exercices simples et faciles, à faire à la maison, en cours, dans les transports juste avant le passage des épreuves écrites ou orales.

A l’approche des examens, mais aussi tout au long de l’année, la Sophrologie permet ainsi d’apprendre à :

  • Gérer la pression 
  • Gérer son stress et ses émotions
  • Libérer ses tensions musculaires (épaules, dos, ventre,…)
  • Optimiser ses capacités (concentration, mémoire,…)
  • Développer la confiance en soi et l’estime de soi
  • Améliorer son sommeil 
  • Garder la motivation
  • Se projeter mentalement pendant ses examens afin de s’installer dans une attitude sereine et positive, et se visualiser ainsi avec ses capacités optimales.

La Sophrologie permet d’obtenir d’excellents résultats non seulement pour optimiser l’apprentissage mais aussi pour développer des stratégies qui vont permettre aux étudiants de leur faciliter la reconnaissance de leur état corporel et mental, afin de pouvoir conquérir leur propre équilibre et évoluer librement et sereinement dans leur vie quotidienne, ainsi que pour des évènements précis.

Afin que les effets puissent être bénéfiques, il est primordial de commencer les séances de Sophrologie bien en amont des examens à passer (2 à 3 mois avant l’échéance, ou plus selon le rythme des séances souhaitées).

A noter que la Sophrologie ne remplace pas les révisions.

Il est nécessaire, par ailleurs, d’adopter une bonne hygiène de vie : se coucher à heures régulières, manger correctement à heure fixe, éviter la (sur)consommation d’excitants tels que le café, le thé, l’alcool, le tabac.

Pour finir, voici une petite vidéo de France 3 qui a fait un reportage sur la Sophrologie au lycée pour lutter contre le stress des examens : cliquez ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s