Sortir de sa zone de confort permet de découvrir la magie de la vie

Sortir de sa zone de confort, ça veut dire quoi exactement?

Quand nous restons dans notre zone de confort, nous sommes tout simplement comme l’homme de Cro-magnon, qui reste dans sa grotte (zone de confort) et qui ne veut pas en sortir de peur des dangers qui pourraient éventuellement lui arriver.

Le film d’animation CROODS, illustre tout à fait cela : les parents et grands-parents ne veulent pas sortir de leur grotte puisqu’ils ne savent pas ce qu’ils pourraient leur arriver, la peur les tétanise, et ils restent enfermés dans leur caverne sombre.

Mais en raison de conditions extérieures, ils sont obligés d’en sortir pour se trouver un autre lieu de vie.

Au cours de leur périple, jonché de certains dangers, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé. 
Il est également intéressant de voir qu’ils rencontrent des dangers qui les obligent à aller chercher leurs ressources intérieures : ils se découvrent alors des capacités et un courage impressionnants.

Leur aventure leur permet également de se découvrir les uns les autres, et de comprendre que chacun a besoin de l’aide des autres.

A l’image de ce film d’animation, ce sont souvent des évènements extérieurs qui nous obligent à sortir de notre zone de confort, qui nous offrent l’opportunité de vivre différemment, et qui nous font découvrir la magie de la vie.

Il faut savoir que les réflexes que nous avons et qui ressemblent étrangement à ceux de l’homme de Cro-magnon, proviennent de notre cerveau reptilien.

En effet, le cerveau reptilien est considéré comme l’un des trois niveaux d’évolution du cerveau humain.

Il correspondrait ainsi au cerveau ancestral, celui régissant la régulation des fonctions vitales (respiration, rythme cardiaque), les besoins naturels (boire, manger, se reproduire) et les comportements primitifs (peur, haine, instinct de survie). 

Le reptilien est un cerveau rapide, réflexe, il est le siège des pensées automatiques. Une rapidité nécessaire à l’instinct de survie. Cependant son rôle engagé pour la survie le pousse à voir les choses plutôt de manière pessimiste.

A l’opposé, le cortex gère lui les fonctions intellectuelles complexes comme la créativité et il prend donc son temps. Quand le temps de réaction du reptilien est quasiment instantané, celui du cortex est de 3 à 4 secondes.

Quant au cerveau Limbique, c’est le siège des émotions et de notre mémoire émotionnelle.

Il n’y a pas de hiérarchie mais les trois cerveaux doivent fonctionner ensemble.

Aucun d’entre eux ne doit être perçu comme un ennemi, mais chacun doit être compris et fonctionner dans son champs d’action sans jamais prendre le dessus sur les deux autres.

Ainsi le cerveau reptilien peut être notre meilleur ami, à question qu’il reste à sa place.

Pour finir, je vais vous partager l’extrait d’un livre qui illustre bien la magie qui s’opère quand on sort de sa zone de confort.

Il était un pêcheur qui, aurait-on dit, ne connaissait que sa barque. Il s’y sentait protégé. Elle le menait là où il avait besoin d’aller et c’était par elle, ses voiles et son filet, que les poissons venait à lui et qu’il vivait.

Un jour, un homme qui le voyait souvent s’affairer autour d’elle lui posa cette question : « tu l’aimes donc tant ta barque? Bientôt tu y passeras tes nuits et tu t’y endormiras! As tu seulement plongé dans l’eau? »

Intrigué, le pêcheur fit ce qu’il n’avait pas fait depuis fort longtemps. Retenant son souffle, il plongea dans le lac et y découvrit des milliers de poissons avec leur beauté et celle des roches et des plantes parmi lesquelles ils évoluaient. Il en fut émerveillé…

Lorsqu’il fut revenu à la surface, l’homme qui était toujours là lui demanda : « Qu’as-tu vu? »

Alors le pêcheur lui répondit : « J’ai vu que sans le savoir, je m’ennuyais de ce qui me faisait réellement vivre…. mais j’ai surtout vu que ce que je croyais qui me faisait vivre n’était jamais qu’une forme à la surface du lac. »

« Ainsi, lui dit l’homme de passage, tu sauras désormais qu’aussi précieuse soit la barque à laquelle on s’accroche, elle ne l’est jamais autant que les profondeurs au-dessus desquelles elle nous fait naviguer et qui nous font réellement vivre…. ». (Extrait de Le livre secret de Jeshua Tome 2 de Daniel Meurois)

Alors n’hésitez plus, sortez de votre grotte, de votre zone de confort et allez explorer la magie de votre vie.

1 réflexion au sujet de “Sortir de sa zone de confort permet de découvrir la magie de la vie”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s